Zoom sur l’architecte du projet de SCHLEITHAL

Zoom sur l’architecte du projet de SCHLEITHAL

Le projet de SCHLEITHAL est en plein chantier. L’occasion pour nous de vous présenter l’architecte du projet, Jean-Pierre LATTES !

Image2

Comment avez-vous rejoint le projet ?

J’accompagne Catherine dans sa réflexion depuis novembre 2011… J’ai  assisté à toutes les évolutions du projet. En rencontrant Jean RUCH, j’ai été séduit par son discours et sa fraîcheur. Je suis fasciné par le dynamisme de ce duo qui œuvre pour le bien-être de la collectivité : aussi, on ne peut que se mettre en quatre pour contribuer à la réussite du projet.

Quelles ont été les grandes règles qui vous ont guidé ?

Dans tous mes projets, je m’efforce de rester à l’écoute de mes clients et de leurs attentes. La conception du projet est toujours motivée par l’usage, la fonctionnalité et le confort des habitants. C’est mon fil rouge. 

Au niveau de la conception quelle est la particularité du projet ?

N’oublions pas que les habitants quitteront pour la plupart de grandes maisons, aussi était-il important pour moi de proposer des espaces intérieurs et extérieurs généreux.

Les logements seront spacieux avec la pièce de vie qui s’ouvre sur l’extérieur avec une grande fenêtre; les chambres sont de grandes pièces où on peut placer un grand lit et une armoire sans être à l’étroit ; les salles de bains rassembleront de façon fonctionnelle toilettes – lavabos – douche – lave-linge et sèche-linge.

Les circulations intérieures sont importantes, nous avons une galerie couverte par laquelle on accède aux logements, ouverte sur le paysage avoisinant. La parcelle est petite pour le programme, aussi était-il essentiel pour moi de proposer un espace de rencontre ou de repos informel et alternatif en communication avec l’extérieur, appréciable en toutes saisons.

L’autre particularité technique de ce projet réside dans l’association du béton et du bois comme matériaux de construction. Le gros œuvre est constitué d’un système primaire en poteaux –  poutres et dalles béton dans lequel le charpentier vient insérer la structure bois.

On est à la recherche de la performance thermique optimale ! L’épaisseur de l’isolation des façades en bois est importante pour le confort en hiver et on profitera de l’inertie apportée par la masse du béton pour restituer doucement la fraicheur des nuits en été.

On se veut précurseur et anticiper la prochaine réglementation thermique en vigueur qui nous obligera à bâtir responsable. Nous nous inscrivons dans une véritable dimension environnementale, avec une très faible émission de carbone et consommation d’énergie, dont profiterons bien entendu les habitants.

Y a-t-il un point de construction que vous êtes plus impatient de voir réaliser ?

La fin du gros-œuvre !!! J’adore particulièrement ce moment où les odeurs du béton et du bois se mélange : j’étais impatient de sortir des terrassements et des fondations. Les espaces prennent corps, les perspectives imaginées se révèlent… La promenade réelle dans la bâtiment succède enfin à la promenade virtuelle. 

Cette phase brute de chantier est très intéressante. Le bâtiment se livre dans son authenticité, il est pur. J’adore !

Quelle sera la prochaine étape du chantier ?

Le gros-œuvre est en cours et sera terminé à la fin de l’été. La prochaine étape sera la pose des façades en bois puis des fenêtres, nous aurons alors un véritable aperçu des volumes et la maison sera prête pour les travaux intérieurs.

Comments are closed.

Comments are closed.

Visit Us On Facebook